Texte déposé à la SACEM
Alain Broutin

Derrière mes carreaux

 

Je cache un bistrot,
derrière mes carreaux
derrière mes carreaux..
J’ y colle mon cerveau
qui part en lambeaux ;
plus je sers le scotch
et plus ça m'rapproche..
du bout du rouleau.

Je cache une prison,
derrière mes carreaux
derrière mes carreaux.. 
Si j’ai une idée
franch’ment arrêtée,
et qu’j’ai décidé
d’la faire évader….
je fume les barreaux.

Derrière mes carreaux
derrière mes carreaux

Je cache un château,
derrière mes carreaux
derrière mes carreaux..
Quand une foule d’angoisses
vient raser mes murs,
j’enfile la cuirasse
qui m’donne un air dur…
et j’monte aux créneaux.

J’ cache un casino,
derrière mes carreaux
derrière mes carreaux..
Et quand rien n’va plus,
j’ parie qu’tout l’monde m’aime ;
comme je mise pas lourd,
j’ gagne un gramme d’amour…
ça va mieux quand même.

Derrière mes carreaux
derrière mes carreaux

J’ cache une météo ,
derrière mes carreaux
derrière mes carreaux..
Quand em’ fait la bise
et qu’les temps sont chauds,
elle n’est pas surprise
que j’ passe en coup d’vent…
lui faire l’ouragan.

Car c’est toujours elle,
ma reine de carreaux
ma reine de carreaux..
C’est celle qui a su
lever les rideaux
donnant sur la Seine
et sur les plateaux…
derrière mes carreaux..

..donnant sur la Seine
et sur les plateaux..
derrière mes carreaux
derrière mes carreaux

 


2
1