Texte déposé à la SACEM
Alain Broutin

Tuyau tuyau

Tuyau tuyau tuyyyy..au !
Tuyau tuyau tuyyyy..au !

Tuyau ! Qui veut un tuyau ?
En vlà des tout beaux tout chauds
sortis d’ma fumisterie,
j’en ai à gogo
aux plus justes prix.

Allons y ! Tout est prévu,
tiercé quinté, c’est du couru,
les bons chiffres du loto,
je les tire en vrac
de mon chapeau claque.

Tuyau tuyau tuyyyy..au !
Tuyau tuyau tuyyyy..au !

Demain vous n’me r’verrez plus,
j’suis un pur itinérant
qui fait son job en bullant,
je passe et j’m’envole
avec mes paroles.

Je suis comme un prêtre antique
examinant les entrailles,
je pronostique sacrément.
Les fruits d’mon travail
sont toujours fumants.

Tuyau tuyau tuyyyy..au !
Tuyau tuyau tuyyyy..au !

 

C’matin, l’métier manque de charme,
les rares passants font la tronche,
c’est pas prudent que j ‘m’acharne,
voilà des gendarmes
qui m’ramonent les bronches.


Ca m’conduit à r’cheminer,
je gagne un nouveau marché,
avec ça j’suis nettoyé,
pas un d’mes tuyaux
n’a eu d’débouchés.


Tuyau tuyau tuyyyy..au !
Tuyau tuyau tuyyyy..au !

 

Midi sonne à l’improviste,
la faim me tord les boyaux,
qui va inviter l’artiste ?
Dites, vous n’auriez pas
un tuyau sympa ?

Je  n’vais pas prendre un des miens,
j’suis pas à c’point affamé.
Si j’touche à l’outil d’travail,
c’est mon capital
qui part en fumée.

Tuyau tuyau tuyyyy..au !
Tuyau tuyau tuyyyy..au !

Tuyau ! Qui veut un tuyau ?
En vlà des tout beaux tout chauds
sortis d’ma fumisterie,
j’en ai à gogo
aux plus justes prix.

Tuyau tuyau tuyyyy..au !
Tuyau tuyau tuyyyy..au !….


 

 

 

 

 


2
1