Alain Broutin
Texte déposé à la SACEM

 

Je suis l’mec anicien
qui travaille dans l’arrière train,
accroche-toi à la portière,
je vais faire machine arrière
dans l’tunnel souterrain.

Je suis l’mec anicien,
fou des transports en commun.
Quand j’enfile une salopette,
ça glisse comme sur des roulettes
et j’boulonne à fond d’train.

Hé ! Machine, si t’as des vis,
t’inquéquètte donc pas, quéquètte donc pas,
je vais les r’mettre au pas.


Je suis l’mec anicien,
le meilleur des boute en train,
n’aie pas peur de tes vapeurs,
si ça chauffe c’est pour ton bien,
ça t’chang’ra du train train.

Je suis l’mec anicien,
dès que j’vois plus les barrières,
je vais toujours un peu loin
et j’déraille avec entrain
dans l’tunnel souterrain.

Hé ! Machine, si t’as des vis,
t’inquéquètte donc pas, quéquètte donc pas,
je vais les r’mettre au pas.

Hé ! Machine…

Le mécanicien
Retour