Texte déposé à la SACEM
Chanson pour Dame
Alain Broutin

Relax mon chéri relax


Journée fatigante, je rentre,
j’ai mal aux centres nerveux ;
dis, tu veux faire à manger ?
Moi, j’vais aller m’allonger ; 
tout à l’heure ça ira mieux.

 

Pas la peine de t’enflammer,
je m’allonge pour faire la sieste.
Je sais qu’tu voudrais m’aimer,
mais ce soir je suis vannée,
dis, tu peux ranger ma veste ?

 

Le pauvre chéri ;
à la femme sujette, il y croit toujours,
à la femme objet directe,
petit complément du mec,
et subordonnée d’amour.
Relax, mon chéri, relax…./… révise un peu ma syntaxe.

 

J’ t’ai dit non, fiche moi la paix.
Je n’suis pas une saison morte.
Mon chou, suffit pas qu’tu veuilles
pour que je tombe comme une feuille ;
mes claquettes, tu m’les apportes ?



Ronchonne pas ; c’est pas malin.
Laisse un peu souffler Vénus.
Tu peux v’nir faire un câlin
mais n’essaie pas d’en faire plus ;
garde tes astuces.

 

Le pauvre chéri ;
à la femme sujette, il y croit toujours,
à la femme objet d’amour
petit complément direct
et subordonnée du mec.
Relax, mon chéri, relax…./… révise un peu ma syntaxe.

 

J’ai à peine le temps d’rentrer,
monsieur s’plaint qu’il est frustré.
Tu sais qu’je t’aime, fais pas l’ours
et puisque t’es libéré,
embrasse-moi et pars en courses.

 

Le pauvre chéri ;
à la femme sujette, il y croit toujours,
à la femme objet du mec,
petit complément d’amour
et attribut pour toujours
Relax, mon chéri, relax…./… révise un peu ma syntaxe.

Relax, mon chéri, relax…./… révise un peu ma syntaxe.

 


2
1