Chanson pour Dame
Alain Broutin
Texte déposé à la SACEM

Drôle d’histoire

 

J’étais si mure pour le bonheur
que je vacillais sur ma branche,
mais tu m’as secouée sans prudence
et je suis tombée sur le cœur.

Tes baisers m’ont couchée en joue,
j’étais touchée par leur audace,
puis ils se sont montrés voraces,
puis ils se sont montrés jaloux.

Drôle drôle d’histoire
avec des paroles bizarres
et des images à colorier...
en noir.

Tu faisais des nœuds dans ma gorge,
je m’attachais à les défaire,
mais plus on s’débat plus ça serre,
c’est comme ça que les liens se forgent.

Pour que je n’veuille plus m’en sortir,
tu me mettais dans des beaux draps.
En cherchant à me découvrir
je me retrouvais dans tes bras.

Drôle drôle d’histoire
avec des paroles bizarres
et des images à colorier...
en noir.
Drôle drôle d’histoire
suspendue dans ma mémoire
comme une araignée à l’affût
dans une armoire.

Avec ta passion à la gomme
tu faisais tout pour m’effacer;
c’était d’l’amour haut comme trois pommes
qui poussent au fond d’un compotier.

Drôle drôle d’histoire
avec des paroles bizarres
et des images à colorier...
en noir.
Drôle drôle d’histoire
suspendue dans ma mémoire
comme une araignée à l’affût
dans une armoire.

Drôle drôle d’histoire…………..

 

 

 

 

                   


2
1